Programme

Éric Rohmer, La collectionneuse (1967)

MERCREDI 14 OCTOBRE 2020

09h30-10h00 – Ouverture du Colloque
José Manuel Lucía Megías(ViceDoyen de « Bibliothèque, Culture et Relations Institutionnelles » de la Faculté de Philologie, UCM)
Françoise Dubosquet (Équipe de recherche, U. de Rennes2)
Anne-Marie Reboul (Directrice du Colloque, UCM)

10h00- 11h00 – Conférence plénière inaugurale

Présidence : Catherine Orsini-Saillet (Université de Grenoble Alpes)

Miguel Ángel HERNÁNDEZ : Obras reales y obras de ficción: el narrador como artista conceptual (reflexiones desde la auto-teoría)

11h00-11h30
Présidence: Anne-Marie Reboul (UCM)
Philippe LE GUILLOU : Message de bienvenue de l’auteur.

11h30-12h00 – Pause café

12h00-13h30 – Première séance: Métadiscours littéraire et figure de l’écrivain (1)
Présidence : Lourdes Carriedo (UCM)
a. Catherine Orsini-Saillet (Université de Grenoble Alpes) : Arte y aprendizaje literario en la narrativa de Miguel Ángel Hernández (2013-2018)
b. Patricia Martínez (Université Autonome de Madrid) : El artista frente al misterio del arte: relato policial y método heurístico en Marienbad eléctrico de Enrique Vila Matas
c. Carmen Luna (Université de Vigo) : El arte y el artista en las ficciones de César Aira. En busca del arte perdido.

14h00 -15h00 – Pause déjeuner

15h00-17h00 – Deuxième séance : Métadiscours littéraire et figure de l’écrivain (2)
Présidence : José Manuel Losada Goya, (UCM)
a. Luc Fraisse (Université de Strasbourg) : Joël Dicker et le portrait de l’écrivain en détective
b. André Bénit (Université Autonome de Madrid) : Amélie [Nothomb] et Pétronille. Réflexions autour d’une pétillante amitié littéraire
c. Marius Christian Bomholt (UCM) : Imprecisión vs. nitidez, como principio antinómico estructurante en Ravel de Jean Echenoz
d. Julie Sau Ocampo (Université Jean Monnet de Lyon) : El espacio creativo en la obra de Marina Mayoral.

17h00-17h30 – Pause café

17h30-19h00 – Troisième séance : Filmer l’acte créateur
Présidence : María Luisa Guerrero Alonso (UCM)
a. Jean-Pierre Castellani (Université de Tours) : Elisa vida mía de Carlos Saura: dialogue entre discours littéraire et discours filmique
b. Alban Pichon (Université de Bordeaux): Cinéma : un « nom de l’art »
c. Ana Quiroga (UCM) : Análisis comparado de Paula (Schwochow, 2016) y Retrato de una joven en llamas (Sciamma, 2019): revisando a la autora en femenino plural

JEUDI 15 OCTOBRE 2020

9h30-11h00 – Quatrième séance : Regarder d’une manière radicale
Présidence : José Antonio Millán Alba (UCM)
a. Lourdes Carriedo (UCM) : De la epifanía musical y pictórica a la creación literaria en la narrativa de Christian Gailly.
b. André Job (Université François Rabelais de Tours) : Portraits obliques de Pierre Michon en peintre : entre « apparition » et « part maudite » 
c. Pascale Borrel (Université de Rennes 2) : Jed Martin, un artiste de son temps. Le personnage d’artiste dans La carte et le territoire de Michel Houellebecq

11h00-11h30 – Pause café

11h30 – 13h30 – Cinquième séance : L’acte créateur et les femmes (1)
Présidence : Pilar Andrade (UCM)
a. Julia Oéri (UCM) : Mère et artiste: une (im)possible conciliation? Paratopie d’écrivaines françaises contemporaines
b. María Sánchez-Luque (UCM): La ficción, rescatadora de una artista maldita: Camille Claudel
c. Ariadna Álvarez Gavela (UCM) : En busca de un lenguaje propio. Encrucijadas entre mujer, naturaleza y creación en Être ici est une splendeur de Marie Darrieussecq
d. Mathilde Tremblais (Université du Pays Basque) : Entre photographie et littérature, quand le Moi de l’artiste Nathalie Gassel fait corps avec le travail de création.

13h30 -15h00 – Pause déjeuner

15h00-16h30 –  Sixième séance : L’artiste et l’esthétique post-posmoderne.
Présidence/Chair: Carmen Luna (U. de Vigo)
a. Roxana Ilasca (Université d’Angers) : Vida y obra del artista contemporáneo en la novela Fred Cabeza de Vaca de Vicente Luis Mora
b. Alexis Brunilda Márquez Hernández (UCM) : La concepción del arte en Les sept noms du peintre. Vies imaginaires de Erich Sebastian Berg: entre la tradición y la  posmodernidad
c. Manuel Rodríguez Ávis (UCM) : «Para su hermano que murió en el camino»; artista y creación en Nox, un objeto literario de Anne Carson

16h30-17h00 – Pause café

17h00-19h00 – Septième séance : L’artiste et le réel
Présidence : Esclavitud Rey Pereira, (UCM)
a. Krystyna Modrzejewska (Université d’Opole) : Les dilemmes de l’artiste houellebecquien
b. Émilie Guyard (Université de Pau): La figure de César Manrique dans le polar canarien ultra-contemporain
c. Rodolphe Perez (Université de Tours) : L’écrivain et son réel : la virtualisation en question chez Bermann
d. Fabiana Florescu (Université de Bucarest) : Chantiers de la création : du regard à la pratique. Discours sur une expérience poïètique.

VENDREDI 16 OCTOBRE 2020

9h30-11h00 – Huitième séance : Contester/réparer le monde : devoirs et pouvoirs de l’artiste
Présidence : Patricia Martínez (UAM)
a. Pilar Andrade (UCM) : Situación y tarea del/la escritor/a en la prosa de Antoine Volodine
b. David Crémaux (ENS de Lyon) : Metaliteratura, metalepsis e intratextualidad: estudio de Patria (2016) de Fernando Aramburu.
c. Manuel Pacheco (UCM): Pierre Soulages, pintor de la luz

11h00-11h30 – Pause café

11h30-13h00 – Neuvième séance : Le biopic de l’artiste au cinéma
Présidence : Isabelle Marc (UCM)
a. Rémi Fontanel (Université de Lyon 2) : La création à l’épreuve du biopic. L’exemple de Barbara de Mathieu Amalric (2017)
b. Adriana Lasticova (UCM) : La figure de l’artiste sous le prisme d’un mot
c. Olivia Dorado & Alaya Douha (Université de Toulouse Jean-Jaurès & Université de Carthage) : Conversion de la réalité picturale à une image Cinématographique à travers l’oeuvre de Vincent Van Gogh

13h00 -15h00 – Pause déjeuner

15h00-17h00 – Dixième séance : Acte de création et cinéma
Présidence : Silviano Carrasco (UCM)
a. María de Mar Mañas (UCM) : Buñuel en El laberinto de las tortugas
b. Dominique de Gasquet (Paris IV) : Comment l’auteur Mishima Yukio devient au XXIe siècle un personnage de film d’animation et de roman graphique
c. Benjamin Lenglet (Université de Rouen) : Le writer film Twixt de Francis Ford Coppola : la nécessité du modèle romantique en contexte postmoderne
d. Gabriela Rivera Rodríguez (Université de Vigo): “No soy yo quien escribe, sino que es mi escritura la que me escribe a mí”. Sergio Blanco en la obra de Sergio Blanco.

17:15 – CLÔTURE DU COLLOQUE : L’ÉQUIPE SCIENTIFIQUE “ARLYC”